Regards croisés de deux collégiens !

Publié par Béatrice Saulnier, le 17 avril 2018   1.3k

Maxime et Thibault, nos deux reporters de l’atelier Ciboulot, en 5ème au collège André Bauchant de Château-Renault en Indre-et-Loire ont accepté de répondre à nos questions au sujet du projet APR Neuro2Co initié en septembre 2017 pour une durée de trois ans.

 

Maxime, Thibault, quelles ont été vos motivations pour vous inscrire dans cet atelier Ciboulot ?

« Nous avons été informés de la mise en place d’un atelier sciences à la fin de l’année de 6ème. Comme nous aimons les sciences, nous nous sommes inscrits en expliquant nos motivations » J’aime particulièrement la programmation informatique appliquée à la robotique nous explique Thibault et quand à Maxime, il aime les maths, toutes les sciences et nous précise qu’il regarde des expériences scientifiques sur Youtube.

 

Maxime, Thibault, qu’est-ce qui vous intéresse dans ce projet Neuro2Co ?

Tout ! répondent spontanément et avec grand enthousiasme Thibault et Maxime. Les ateliers sont très diversifiés et nous avons eu la chance de visiter les laboratoires de recherches de l’Inra  à Nouzilly qui travaillent sur le comportement des animaux. Nous avons apprécié de nous servir de gros microscopes et observer de vrais cerveaux !

La projection du film Vice-Versa au cinéma Le Balzac proposé à tous les 6ème nous a permis de présenter la thématique de notre atelier. Nous avons compris que nos émotions étaient « dirigées » par notre cerveau mais nous craignons que les petits pensent que nous avons des petits bonhommes dans notre tête qui expriment nos émotions.

 

Qu’est-ce que vous avez appris depuis le début sur la thématique du cerveau et des émotions ?

Nous ne connaissions pas grand chose sur le cerveau, celui des animaux comme celui de l’Homme. Elodie Chaillou,  scientifique dans l'Equipe Comportement, Neurobiologie, Adaptation au centre de recherche Inra Val-de Loire nous a expliqué le fonctionnement du cerveau, ainsi que les outils permettant de l’étudier. Elle nous a également fait partager son métier de chercheuse et nous a expliqué ce qu’est la démarche scientifique.

Dans ce projet, les scientifiques essayent de comprendre les émotions des cailles quand elles se retrouvent confrontées à un stress sonore.

A l’aide des robots que nous avons programmé, nous essayons de reproduire le comportement de trois catégories de cailles : celles qui n’ont aucune réaction face à un stress, celles qui s’arrêtent brusquement et celles qui sont totalement effrayées et qui partent dans tous les sens. Pour cela nous avons testé différents types de capteurs, visuels et sonores, les plus efficaces étaient les capteurs sonores.

Cela permet aux éleveurs de cailles à l’Inra d’adapter leurs comportements quand ils sont en contact avec les cailles pour les nourrir ou les soigner.

 

Qu’attendez-vous pour la suite du projet ? Comment imaginez-vous la suite ?

Comme ce projet dure trois ans et que nous sommes en 5ème, nous souhaitons poursuivre ce projet dans les deux années à venir et suivre le travail des chercheurs.

Nous allons participer au concours « Faites de la Science « à l’université de Tours le 20 avril pour présenter notre projet, au forum des métiers le 21 avril au lycée professionnel de Château-Renault, visiter NeuroSpin à Saclay le 12 Juin. Et tous les mardis, l’atelier Ciboulot continue avec l’intervention des différents partenaires du projet et nos enseignants qui nous encadrent et qui animent l’atelier. Ce qui nous attire le plus c’est d’apprendre, comprendre ce qui se passe…  

Expériences réalisées par les élèves lors de l'inauguration de l'atelier Ciboulot.



Interview réalisée par Béatrice Saulnier, Chargée de projets à Centre-Sciences et Laurent Cario, chargé de communication au centre de recherche Inra Val-de Loire.