[RécréaSciences] - De quelle architecture est votre sapin de Noël ?

Publié par Centre•Sciences, le 8 janvier 2019   120

Xl sapin cs

Parmi les 22 modèles architecturaux observés chez les plantes (Figure), le sapin, de genre Abies, se développe selon le modèle de « MASSART »1. Ce modèle, du nom d’un botaniste belge Jean MASSART du début du 20e siècle, est caractérisé par un développement monopodial (suivant l’axe du tronc) à croissance rythmique et avec une croissance strictement horizontale des branches. On dit que les branches sont plagiotropes.

 


 Figure : Modèles architecturaux des plantes, issu de Plaidoyers pour l’arbre, de Francis Hallé, ed. Actes Sud

 

L’architecture des plantes a été présentée en 1970 par HALLÉ et OLDEMAN en avançant la notion de modèle architectural dans Essai sur l’architecture et la dynamique de croissance des arbres tropicaux où ils ont regroupé l’ensemble des modèles architecturaux qui permettent de rattacher à peu près toutes les plantes que l’on connaisse2. Chaque modèle correspond à une combinaison de critères qui est le mode de croissance, le mode de ramification, la différenciation morphologique des axes et la position de la sexualité. Pour les conifères, la croissance semble pouvoir s’effectuer selon 4 modèles bien distincts : RAUH, MASSART, ATTIMS et MANGENOT. L’épicéa, également utilisé comme sapin de Noël, est conforme au modèle de RAUH. Les branches ont une croissance verticale et à symétrie radiale, appelée orthotrope. Le sapin Nordmann, du genre Abies, est conforme, jeune, au modèle de MASSART, avec une croissance strictement horizontale des branches. Mais en grandissant, il va changer de stratégie de croissance et tendre vers le modèle de RAUH.

 

Question qui pouvait paraître simple à écouter Francis Hallé3, célèbre botaniste français en visite récemment dans notre région, mais qui s’est révélée bien plus complexe pour donner une réponse claire et précise. 
 

Faites-le vous-même :  


La prochaine fois que vous irez en forêt, ne vous attardez pas simplement sur l’écorce, les feuilles ou les fruits des arbres rencontrés. Observez l’aspect global de l’arbre et essayez de trouver le modèle architectural qui le caractérise. Cela vous emmènera dans de nombreux ouvrages passionnants de Francis HALLÉ sur le sujet, et changera votre vision de nos paysages.


Références utilisées pour la rédaction de ce récréasciences :

1 : Claude EDELIN (1981), Quelques aspects de l'architecture végétative des Conifères, Bulletin de la Société Botanique de France. Lettres Botaniques, 128:3, 177-188

2 : Données élémentaires d'architecture végétale : Modèle architectural et unité architectural, vidéo de la conférence de Daniel BARTHÉLÉMY, directeur de recherche à l’Inra de Montpellier, de 1h30 sur la chaine Youtube

3 : Interview de Francis HALLÉ par un journaliste du Monde en ligne : http://fredericjoignot.blogspi...


>> Copyright image de Une : Vincent Burille (Zinzo)



RécréaSciences - Éveiller notre curiosité scientifique tout en nous amusant : c'est le pari de ce rendez-vous avec Centre•Sciences, Centre de promotion de la Culture Scientifique Technique et Industrielle de la région Centre-Val de Loire.

Retrouvez d'autres RécréaSciences sur le site de Centre•Sciences et régulièrement dans l'émission "Terre de Sciences" diffusée sur RCF Loiret.