La préparation mentale pour les nuls

Publié par Olivier Laurent, le 1 février 2018   2.3k

Il suffit de parcourir le rayon des hebdomadaires et mensuels dans un Point Relay dans une gare en attendant un train pour constater la prolifération des articles pour tout se qui touche au mental. "Comment se libérer de la charge mentale et de nous même pour exister", "Des clés pour apaiser ses relations avec les autres", "Comment prenez vous vos décisions", "Reprendre confiance en soi" (un grand classique), "Vaincre l'anxiété", "Comment faire une force de nos échecs", "Peut on tout contrôler ? quand nous devrions lâcher prise", "Comment guérir de ce qui nous rend malheureux ?", "Pourquoi la méditation est elle salvatrice"...

Ce bref aperçu valide et confirme l'attrait sociétal fleurissant pour les techniques de coaching, les méthodologies d'accompagnement, les outils pour être performant, les sportifs de haut niveau et leur méthodes d'entrainement mental, les savoirs faire dans le management gagnant, les recettes du bien être..

Mais de quoi parle t-on ? Quelle est donc cette préparation mentale que l'on nous sert à toutes les sauces ? En quoi cela consiste t-il ? Qui est concerné ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la préparation mentale sans jamais avoir osé le demander.

  • Psychologie positive et zone de flow.

    En 1990, "Flow : the psychology of optimal experience" de son auteur Mihaly Csikszenmihalyi est mondialement salué comme un ouvrage fondateur. Pour la première fois, la question du bonheur reçoit une réponse factuelle dépassant les débats philosophiques. De cet ouvrage est née la préparation mentale et dont toutes méthodologies sérieuses se sont inspirées.

    En effet, les moments de joie et de satisfaction dans notre vie sont caractérisés par un sentiment de fluidité mentale et d'intense concentration sur des tâches qui nécessitent toutes nos compétences. L'expérience optimale selon Mihaly, est le fruit de la concordance entre les exigences de la tâche (défi) et les capacités de l'individu. C'est dans la zone de flow (zone de fluidité selon Méthode Target) qu’apparaît l'expérience optimale c'est à dire la zone où la gestion des éléments du potentiel mental (estime, émotions, énergie, motivation, concentration, communication) permet la performance mentale par la restitution des automatismes et des capacités de l'individu. Une mauvaise gestion des éléments du potentiel mental nous éloigne de cette zone de fluidité et nous fait basculer dans une zone d'anxiété (stress de sur-pression en zone de panique) ou dans une zone d'ennui (stress de sous-pression en zone de routine). Ces deux zones apparaissent vicieuses et comme dangereuses dans l'action car elles conduisent à des réponses mentales inadaptées à la situation.

    C'est à partir du coaching que nous trouvons les outils appropriés au diagnostic de la problématique mentale afin de permettre l’accès à l’expérience optimale dans la zone de flow ou de fluidité. La préparation mentale est donc un travail sur les différents éléments du potentiel mental pour permettre la fluidité dans l'action par la bonne restitution des capacités de l'individu.

    Enfin, la concentration sur le présent est la clé pour l'accès à la zone de flow. Le présent est un cadeau. Cette concentration sur l'instant s'opère avec la méditation en pleine conscience appelée aussi mindfulness. Il s'agit de prendre pleinement conscience du moment présent, de centrer son attention sur l'instant et sur tout ce que vous êtes, sur tout ce que vous ressentez. Il s'agit d'un éveil, d'un réveil au monde. C'est mettre fin à un flot incessant d'idées, à un assaut de jugements que l'on est toujours trop prompt à appliquer à ce que l'on observe, biaisant ainsi notre capacité de perception en la soumettant à des préjugés, à des concepts dont on a même plus conscience. C'est l'absence du profit de l'instant qui aliène les éléments du potentiel mental au passé et au futur.

    La gestion des modes mentaux

    "Le danger ne vient pas de ce que nous ignorons mais de ce que nous tenons pour vrai et qui ne l'est pas". Mark Twain.

    Le stress est à l'origine de la mauvaise gestion des éléments du potentiel mental. Mais ce que nous savons par Jacques Fradin dans son remarquable ouvrage "L’intelligence du stress", c'est que ce stress ne l'est que par une mauvaise connexion cérébrale dans son traitement. Un peu comme si nous demandions à notre système digestif de s'occuper du cardio-vasculaire !

    Il s'agit donc de faire basculer l'une des fonctionnalités les plus remarquables de notre cerveau entre un mode dit automatique qui gère le connu vers un mode dit adaptatif qui gère le complexe et l'inconnu.

    Le Mode Mental Automatique (MMA), géré par le cerveau limbique et le néo-cortex sensori-moteur est binaire. Il est issu d'un état d'esprit tranché. Vrai/faux, bon/mauvais, bien/mal, honnête/malhonnête. Il se caractérise par 6 critères d'un mode de fonctionnement mental : -Routine (néophobie) : attrait par les habitudes, la maîtrise du connu, non désir de la nouveauté... -Refus (rigidité) : volonté de ne pas se faire déstabiliser par l'imprévu, résiste au changement... -Dichotomie (simplification) : vision tranchée, simpliste de situations complexes, manque de nuances... -Certitudes (sensation de réalité) : la vision des faits est "toute la vérité" d'où l'intolérance et les erreurs les plus graves... -Empirisme (focalisation sur les résultats) : recherche des recettes qui marchent et aversion pour pour la réflexion perçue comme compliquée... -Image sociale (grégarité) : préoccupation aliénante par le regard des autres, le groupe est perçu comme un juge... C'est un mode économique pour gérer le basique, il est aussi le cœur de nous même, de notre conscience mais aussi de notre désir profond.

    Le Mode Mental Préfontal (MMP) est le spécialiste pour tout ce que le mode automatique ne sait pas faire. Il pense et agit en temps réel, selon un état d'esprit en perpétuel mouvement. Géré par le cortex pré-frontal, il est en recherche permanente par questions ouvertes : quoi ?, qu'est ce ?, pourquoi ?, quoi d'autre ?, combien ?, comment ?, pourquoi pas ?. Caractérisé par 6 critères : -Curiosité sensorielle (ouverture) : esprit de la découverte, quête de la différence.. -Acceptation (adaptabilité, fluidité) : capacité à s'ouvrir à l'imprévu, à accepter l'échec comme source possible d'apprentissage... -Nuanciation (perception de la complexité) : vision de ce qu'il y'a de positif à coté du négatif, perception de la complexité des relations entre les éléments... -Relativité (recul) : conscience que chacun a son propre regard sur les choses, perception que ce que l'on voit n'est pas la réalité pleine et entière... -Réflexion logique (esprit de rationalité) : recherche active des mécanismes cachés qui animent le monde... -Opinion personnelle (individualisation) : conscience de l'autre comme d'un autre soi même, d'un groupe comme un ensemble d'individus sans peur du regard de l'autre...

    Le Mode Mental Préfontal peut donc faire tout ce que le Mode Mental Automatique sait faire..et le reste, car il accède à tout. Il n'agit pas à la place du MMA, il se contente de coordonner finement les compétences, il intègre le MMA. La bascule du MMA vers le MMP est donc tout simplement une conversion de la stressabilité du mode automatique à la sérénité du mode préfontal.

    Le coaching permet ce travail pour percevoir autrement et donc de voir autrement ce qui désactive la plupart des stress. Il s'agit de transformer le stress en anxiété positive c'est à dire de le faire passer du centre à la périphérie des raisons d’être.

    Préparation mentale et Stratégie de la bienveillance

    Le coaching est basé sur la synchronicité verbale et non verbale entre le coach et le coaché. De la bienveillance relationnelle qui se met au cœur de l'échange. Il me semble incontournable de parler de cette "Stratégie de la bienveillance" si remarquablement conçue par Juliette Tournand qui nous parle de l'intelligence dans la coopération. Vouloir expliquer la préparation mentale sans parler de la Stratégie de la bienveillance me semble un oubli fondamental. Car la Stratégie de la bienveillance est l'essence même de la préparation mentale. La préparation mentale fluidifie notre rapport au monde et donc notre rapport aux autres. Nous sommes tous les jours dans l'action avec les autres, et quand le cerveau reptilien veille à mal et que l'action tourne mal, le switch mental vers le cerveau préfontal qui veille à bien permet que l'action tourne bien.

    La Stratégie de la bienveillance réclame la clarté et la réciprocité dans la coopération. En somme, la clarté d'un objectif commun ne suffit pas : la bienveillance n'existe que si elle est réciproque. Qualités et besoins sont donc réciproques. Ne pas s'oublier pour ne pas être sur le territoire de la soumission. Ne pas oublier l'autre pour ne pas franchir le territoire de la domination.

    La préparation mentale aide à l'accès à la fluidité (zone de flow de l'expérience optimale). Penser bienveillance est vulgairement une action en faveur de l'autre ce qui a des conséquences dévastatrices. Le monde du travail nous le rappelle sans cesse avec ses burn out et autres stress de sous-pressions : une absence totale de Stratégie de la bienveillance où la réciprocité est ignorée. Se remettre au centre c'est toujours quitter ce territoire de soumission inondé de stress. Merci à Juliette Tournand pour "cette vraie grande idée simple et contagieuse qui pourrait même finir par changer le monde".

    Teddy Riner , tata Paulette et le staff de commerciaux : même combat.

    La préparation mentale n'est pas qu'une affaire de sportifs de haut niveau. Elle s'adresse également au monde de l'entreprise ainsi qu'à tous ceux qui souhaitent développer leur "bien-être".

    Etre "fort" mentalement n'est pas une marque déposée de personnes dotées naturellement de capacités exceptionnelles. Ce n'est pas non plus, comme le pensent certains cercles tel le football, une dotation excessive en testostérone pour relever un défi. Nous sommes tous organisés de la même manière, les différents éléments du potentiel mental se présentant dans un modèle unique. Seule sa bonne gestion permet l'accès à la fluidité, à la performance mentale dans l'action, à l'expérience optimale. Un Teddy Riner n'est pas né mentalement "fort", mais il est devenu mentalement fluide par un coaching entrepris depuis plus de 10 ans.

    Nous n'avons pas plus d'expertise, plus de compétence ou de technicités avec la préparation mentale. Un cheval de traie est un cheval de traie. Un cheval de course est un cheval de course. Par contre, mieux vaut un cheval de traie heureux et performant qu'un cheval de course névrosé peu performant. La préparation mentale nous aide à la bonne restitution de notre potentiel, de ce que l'on est et de ce que l'on vaut.

    Le coaching collectif est une des facettes de la préparation mentale. Il s'agit de faire émerger les attentes communes et les engagements communs d'un groupe qu'il appartienne au monde sportif ou au monde de l'entreprise. Il permet d'identifier les caractéristiques du groupe et d'en dégager les leaders (affectif, technique, charismatique) afin de le structurer. La cohésion est le but recherché tant du point de vue affectif que social. Car la fluidité collective de par sa cohésion est plus que la somme des individus en relation dans un objectif commun.

    Il ne vous reste plus qu'à trouver un coach, votre coach.!

    Bibliographie :

    Target C, Petitjean I. La Bible de la Préparation Mentale, Amphora 2016 Fradin J. L'intelligence du stress, Eyrolles 2008 Tournand J. La Stratégie de la bienveillance, InterEditions 2007, 3eme ed. 2014 Csikszentmihalyi M. Flow : the psychologie of optimal experience, 1990, Robert Laffont 2004

    Signaler ce

  •