Les confitures solaires !

Publié par Vauc'en Sciences E.THIBAULT, le 28 novembre 2018   99

Xl image

Écrit par Lisa JOUANNEAU, élève en terminale S au lycée Vaucanson de Tours 

Cet article porte sur l'utilisation du solaire au profit de la production de confiture à Tizi N'Oucheg. Depuis plusieurs années Rachid, président de l'association de développement de Tizi N'Oucheg, fabrique des confitures de fruits sauvages sur le conseil d'un touriste. Pour la cuisson, il utilise du gaz ou du bois dans un four traditionnel. Ayant découvert notre dispositif de distillation à la COP 22, l'idée de la parabole solaire comme moyen de cuisson lui est venue.

 

Adapter le solaire aux confitures solaires :

Nous avons donc répondu à sa demande en développant un nouveau projet : la fabrication de confitures à l'aide de la parabole solaire. A la fin de l'année scolaire précédente, nous nous sommes assurés que cela serait réalisable en vérifiant quelques étapes importantes de la cuisson : 

- puissance récoltée suffisante, adaptée au volume du récipient ; 

- régulation de la puissance de chauffe au moyen d'un drap pour maintenir une ébullition douce ; 

- accessibilité de la cocotte pour agiter lors de l'ébullition douce ; 

    

Lors de notre déplacement au Maroc, nous avions pour objectif de débuter la production de masse afin de montrer à Rachid, Président de l'association de développement de Tizi N’Oucheg tout l'intérêt de cette technique de cuisson. 

Nous avons suivi et répété un certain nombre d'étapes simples afin de valider le procédé mais aussi en faire la démonstration à nos hôtes tout en suivant leur recette : 

- assemblage de la parabole et installation de celle-ci sur un toit dos au soleil pour ne rien brûler.

- épluchage et découpage des fruits récoltés.

 

- macération des fruits et du sucre (55 à 60 % de fruits et 40 à 45 % de sucre selon les fruits).

- installation des cocottes sur les paraboles dos au soleil, pour éviter tous risques de brûlures, avant de les mettre face au soleil.

- réglages de la parabole : horizontalement et verticalement afin que le point focal ou tâche la plus lumineuse se retrouve au centre de la cocotte.

- apparition de mousse puis atténuation de la puissance de la cuisson avec des draps.

- après 20 minutes, sans cesser de remuer, passage de la confiture au "presse purée".

- ajout de jus d'orange et de citron pour relever le goût.

- fin de cuisson puis vérification de la température, plus de 80°C pour tuer les bactéries lors de la mise en pot.

- mise en pot de la confiture (exemple : 42 pots de 210 ml avec 7 kg de fruits).

 

De la bonne conduite de cuisson solaire :

Si le temps se couvre, la cuisson peut être terminée au four à bois économe. Pour connaître le fonctionnement du four, nous vous incitons à lire l'article à ce sujet. Ce petit désagrément nous est arrivé lors de notre séjour, ce qui ne nous a pas empêché de terminer nos confitures de figues sauvages cuites de façon économe !

En tout, ce sont 92 pots de confitures qui ont pu être produits grâce à la parabole en seulement 3 matinées. Cette activité permet notamment aux femmes d'obtenir un revenu complémentaire grâce à la cueillette des fruits. Mais cela permet aussi à l'association de Tizi N'Oucheg de gagner de l'argent en vendant ces confitures dans le gîte de Rachid. Enfin l'utilisation de l'énergie solaire qui est gratuite permet de faire des économies de gaz ou de bois. 

Pour conclure, la parabole est à la fois écologique et économique.