Santé mentale : Changer d’approches ?

Publié par Inserm Imagerie & Cerveau Université de Tours, le 10 janvier 2021   30

Xl ss48 ok web 1

Avec la contribution du Prof. Catherine Belzung, Directrice de notre laboratoire.

Les maladies mentales restent encore bien trop souvent considérées comme un sujet tabou. Nous peinons à les reconnaître comme des troubles ordinaires qui peuvent nous toucher ainsi que nos proches, et à intervenir lorsque c’est nécessaire. Difficile en effet de faire correspondre les tourments privés dont nous faisons l’expérience dans notre intimité psychique, avec des dérèglements plus généraux qui pourraient avoir une origine environnementale et biologique, et que l’on pourrait étudier à l’échelle de groupes humains. Aujourd’hui, la recherche biomédicale a pour défi de tisser ces correspondances afin de mieux soigner, mais aussi de casser les stéréotypes qui freinent l’accès aux soins. Car, non, ce n’est pas que dans notre tête.

Source : Inserm Le Magazine