Conférence

Séminaire Plantaclim - La filière forêt-bois face aux changements globaux : quelles adaptations ?

21 octobre 2022, 9h-16h15, à Tours et par visio-conférence

organisé par l’équipe du projet Plantaclim (financé par la région Centre-Val de Loire, https://plantaclim.univ-tours.fr/), avec le soutien de l’UMR CITERES, du réseau thématique de recherche Milieux & Diversité (MiDi), de la MSH (Maison des Sciences de l’Homme) Val de Loire et en partenariat avec l’UMR EDYSAN

Inscription

gratuite mais obligatoire, avant le 19 octobre ; en complétant le formulaire à cette adresse :

https://docs.google.com/forms/...

Pour toute question, contactez Amélie Robert (amelie.robert@u-picardie.fr) 

Programme

consultable à cette adresse :

https://plantaclim.univ-tours.fr/wp-content/uploads/2022/10/Programme-Seminaire2-Plantaclim_VF.pdf 

Présentation

Ce séminaire est le 2e organisé par l’équipe du projet Plantaclim dans l’objectif d’alimenter la réflexion sur les scenarios à envisager pour les plantations forestières de demain, dans la région Centre-Val de Loire.

Pour ce 2e séminaire, nous nous centrons sur la filière forêt-bois, en questionnant particulièrement les adaptations qu’elle déploie face aux changements globaux. Par la mobilisation de ce concept, nous souhaitons interroger de manière systémique les problématiques environnementales auxquelles la filière est aujourd’hui confrontée, en considérant les enjeux écologiques autant que sociétaux qui sous-tendent ces changements. 

Le sujet est éminemment d’actualité et on pense d’abord aux effets du changement climatique sur les forêts et leur gestion : dépérissements attribués à la sécheresse et surtout feux de forêt, sans parler des encouragements aux plantations forestières dans l’objectif de séquestrer davantage de carbone et ainsi atténuer le changement climatique. Dans le même temps, la filière fait aussi face à des critiques émanant d’une partie de la société : on dénonce la malforestation et l’exploitation par coupe dite rase. Mais le raisonnement ne peut se limiter à la gestion des forêts ; il importe de considérer la filière dans son ensemble, du pépiniériste au transformateur, et de prendre en compte aussi, par exemple, les enjeux de la bioéconomie. Ces questionnements autour de la filière forêt-bois, confrontée aux changements environnementaux et aux nouvelles exigences sociétales, ont été abordés dans le cadre de plusieurs thèses récentes, montrant qu’un front de recherche s’est ouvert ; s’ajoutent des projets de recherche, comme Plantaclim, et un numéro de revue à paraître dans la revue Les Cahiers de géographie du Québec : la France est ainsi loin d’être le seul pays concerné. 

Les intervenants à ce séminaire sont pour la plupart de jeunes docteurs qui ont ainsi consacré leur thèse à ce sujet. Ils appartiennent à des disciplines variées : sciences économiques, géographie, aménagement, écologie et sciences de l’environnement (sciences socio-écologiques). S’exprimeront aussi des acteurs non académiques, conviés en tant que discutants : représentants du CNPF, de l’ONF, d’une association de protection de la nature, d’un PNR et de FiBois. L’objectif est de confronter les différents points de vue, pour aboutir à un regard interdisciplinaire, scientifique et opérationnel, porté sur la filière et les adaptations qu’elle met en place.

Lieu :
Tours
Tours, France
Tarifs :

Gratuit mais inscription obligatoire

Public :

Acteurs académiques ou non-académiques, praticiens

Modalités :

En présentiel et par visio-conférence

le
oct. 21 2022

De 09:00 à 16:15

Documents :