Le NFC fait son entrée à la Bibliothèque Universitaire de Sciences (Orléans)

Publié par Claire Neuzeret, le 4 décembre 2018   92

Xl visuelselectionn 5

Suite à la journée GEEK Zone qui a eu lieu de 20 novembre 2018 à la Bibliothèque Universitaire de Sciences, Technologies, STAPS sur le Campus d’Orléans, l’équipe de la bibliothèque innove en mettant en place la technologie NFC (Near Field Communication) dans les rayons. La Bibliothèque Universitaire de Sciences sera la première en France à utiliser ce système, à l’instar des bibliothèques japonaises déjà toutes équipées. Muni de votre smartphone Androïd, vous vous approchez des tags NFC et vous voilà connecté directement à une sélection d’applications mobiles de qualité ou des sites internet mobiles. Votre téléphone n’est pas compatible NFC ? Vous aurez accès, malgré tout, à l’information par le biais des QR Codes et des URL raccourcis.

Mais au fait, qu'est-ce que le NFC ?

La NFC, ou Near Field Communication (Communication dans un champ proche), est une technologie qui vous permet d'utiliser votre téléphone portable pour recevoir des données à partir d’un tag NFC. Un tag NFC peut être relié à des informations telles qu’une page Web, des réseaux sociaux et toutes sortes d'autres informations en général. Les autres domaines dans lesquels la NFC commence à évoluer sont le paiement, l'ouverture de porte avec des serrures sécurisées sans contact, la connexion à des ordinateurs. Toutes ces actions ont quelque chose en commun, elles impliquent le placement de votre Smartphone (ou tout autre appareil NFC) à proximité (le N dans NFC) de l’élément avec lequel vous voulez interagir.

La technologie NFC fait le lien entre le monde physique et le monde virtuel. En plaçant deux appareils près l’un de l'autre, une réaction virtuelle en découle. Il n'est pas nécessaire de lancer une application. En termes plus techniques, la NFC définit le procédé par lequel deux produits communiquent entre eux. La NFC est un dérivé de la technologie RFID à plus courte distance d’action (10cm en théorie, ~4 cm en réalité) qui utilise des vitesses faibles (106-414 kbps) et une installation à faible friction, ce qui permet alors à deux appareils de communiquer automatiquement quand ils sont proches l’un de l’autre.

La NFC utilise des cibles passives (sans alimentation) et des dispositifs aléatoires non alimentés : les tags ou les autocollants, parfois appelés transponders ou labels. Les tags NFC sont essentiellement des «cibles» qui «veulent» être touchées par des dispositifs comme les Smartphones NFC. Ces tags peuvent contenir des données vous donnant accès à des informations, applications ou services.