[RécréaSciences] - Perséides

Publié par Centre•Sciences, le 5 octobre 2022   180

Les Perséides correspondent à un essaim d’étoiles filantes bien visible au mois d’août et plus particulièrement dans la nuit du 12 au 13 août. Les étoiles filantes ou météores ont pour cause la rentrée dans l’atmosphère terrestre de poussières et grains provenant de l’espace interplanétaire. La rentrée dans l’atmosphère s’effectue à une vitesse entre 30 et 60 km/s en moyenne provoquant un échauffement rapide de la surface des poussières qui se consument instantanément donnant naissance au phénomène lumineux au nom trompeur d’étoile filante. Les plus petites poussières se subliment entre 100 et 80 km d’altitude. Mais pour de plus grosses particules la désintégration peut se prolonger encore plus bas dans l’atmosphère jusqu’à 30 km d’altitude donnant naissance à des phénomènes lumineux plus forts, les bolides. Parfois la désintégration n’est pas totale et l’objet vient percuter le sol, on parle alors de météorite.

Mais d’où proviennent ces poussières ?
L’espace interplanétaire n’est pas totalement vide, on y trouve des poussières qui proviennent de la formation initiale du système solaire mais aussi de nombreux objets qualifiés d’astéroïdes et comètes dont la taille varie de quelques mètres au kilomètre qui orbitent autour du Soleil sur des trajectoires bien précises que les astronomes cataloguent pour déterminer leur mouvement. Les comètes sont notamment à l’origine de trainées de poussières qu’elles laissent sur leur trajectoire. Ainsi les Perséides ont pour origine une comète bien connue, la comète Swift-Tuttle découverte en 1862. Chaque année la Terre rencontre le nuage de poussière donnant naissance aux étoiles filantes des Perséides pouvant atteindre 50 à l’heure. Les premières traces des Perséides remontent à la Chine il y a près de 2000 ans. Le lien entre la comète et les étoiles filantes a été effectué par l’astronome Giovanni Schiaparelli entre 1864 et 1866. Les passages successifs de la comète à proximité de la Terre sont également à l’origine de pluies plus intenses d’étoiles filantes. Le dernier passage date de 1992 et le suivant se déroulera en 2126, mais le spectacle reste bien visible chaque année. On observe également d’autres pluies d’étoiles filantes tout au long de l’année. Plus d’une quinzaine d’essaims ont été identifiés et bien visibles pour le plaisir des yeux et pourquoi pas, pour faire un vœu.

Crédit photo : Centre-Sciences


RécréaSciences - Éveiller notre curiosité scientifique tout en nous amusant : c'est le pari de ce rendez-vous avec Centre•Sciences, Centre de promotion de la Culture Scientifique Technique et Industrielle de la région Centre-Val de Loire.

Retrouvez d'autres RécréaSciences sur le site de Centre•Sciences