Communauté

Fête de la Science

Entretien avec Marie-Amélie Le Fur, Ambassadrice de la Fête de la Science 2023 en région Centre-Val de Loire

Publié par Centre•Sciences, le 31 août 2023   1.2k

Marie-Amélie Le Fur, quel est votre parcours de formation en tant que sportive de haut niveau ?

D’un point de vue universitaire, je suis titulaire d’un master recherche en physiologie de l’exercice et du mouvement humain obtenu à l’université de Montpellier en 2011. J’ai eu la chance de pouvoir suivre un parcours scolaire, sans rupture, en parallèle de mon parcours sportif et des préparations pour les jeux paralympiques de 2008 et 2012. A l’issue de ce cursus, je me suis éloignée de la recherche et du milieu sportif pour répondre à une opportunité proposée par la société EDF. Depuis 2011, je suis salariée de cette entreprise pour y occuper des fonctions d’appui dans les ressources humaines. Et enfin, depuis 2018 je suis présidente du Comité Paralympique et Sportif Français.

Vous avez accepté d’être ambassadrice de la Fête de la Science 2023 en région Centre-Val de Loire au côté de Sébastien Roger, merci de nous expliquer pourquoi ?

Bien que la recherche et la science ne fassent plus partie de mon quotidien, je reste intimement passionnée par ce milieu. Je reste persuadée, et c’est ce qui a guidé mon choix de devenir ambassadrice de l’édition 2023 de la fête de la science en région Centre-Val de Loire, que le milieu de la science est d’une absolue nécessité pour le champ sportif, aussi bien pour optimiser la performance de nos sportifs de haut niveau ; que pour défendre le plaidoyer de la nécessaire pratique du sport régulière pour toutes et tous. Et ce quel que soit le type de science.

Photo : NGUYEN Tuan

Cette année, la thématique nationale est Science & Sport.
Que vous inspire cette thématique et la science dans le sport ?

Cette thématique m’inspire énormément, et plus précisément celle de la science et du parasport. Ce champ reste pour le moment trop insuffisamment exploré, notamment en France. Or l’apport de la science serait considérable ne serait-ce que pour documenter plus finement les enjeux majeurs de la pratique sportive chez les personnes en situation de handicap. Je pense que la science pourrait nous apprendre beaucoup sur les enjeux de cette pratique sportive, ses effets, la façon de la conduire au mieux, mais également les freins qui lui sont encore inhérents. En résumé, j’ai un souhait qui est celui que la science soit beaucoup plus présente dans le Parasport, que nous puissions dans un avenir proche pouvoir nous appuyer sur des statistiques fiables et nombreuses, et ce à tous les échelons. Je compte bien incarner ce besoin lors de la fête de la science.

Pour l’édition de la Fête de la Science en 2023, quel message souhaiteriez-vous transmettre ?

Je souhaite tout d’abord, comme j’ai pu le faire ici en quelques lignes, rappeler l’importance de la science dans le champ sportif et parasportif, les enjeux y sont nombreux. Mais je souhaite plus globalement valoriser l’ensemble du champ scientifique, sa richesse, sa diversité, et sa part également d’inconnu. Même si je suis loin d’être une spécialiste du sujet, ce milieu m’intéresse et m’intrigue tout particulièrement, et c’est tout cela que j’ai envie de partager avec le public à l’occasion de la fête de la Science.

Un mot pour conclure ?

Tout simplement vous partager ma joie et mon honneur d’être ambassadrice de la fête de la science 2023 aux côtés de Sébastien Roger. J’espère que cet évènement sera l’occasion de faire de belles rencontres et d’être nourrie de beaux échanges.