Des lycéens s’engagent pour une alimentation durable et équitable : participation du lycée en Forêt de Montargis au projet de recherche APR-IR PATAMIL.

Publié par Stéphanie Plichon, le 22 janvier 2024   260

Durant les deux dernières années scolaires, le lycée en Forêt de Montargis (45) a participé au projet de recherche PATAMIL, impulsé par les laboratoires CEDETE de l’Université d’Orléans et CITERES de l’Université de Tours, en liaison avec Centre-Sciences pour le volet culture scientifique du projet.

Des rencontres entre les partenaires du projet et les élèves autour des questions sur les habitudes alimentaires des lycéens du Montargois et quelle agriculture choisir pour demain ?

Au début de l’année scolaire 2021-22, une classe de 35 élèves de Seconde a été choisie, et trois professeures référentes du projet ont organisé leur enseignement en fonction des problématiques soulevées par ce programme : Mme Stéphanie PLICHON en Géographie, Mme Céline SONNET en Sciences et Vie de la Terre et Mme Anne-Lise TOMASSONE en Sciences Économiques et Sociales et en Enseignement Moral et Civique. Les travaux menés par les élèves ont essentiellement tourné autour de deux questions abordées par le programme PATAMIL : quelles sont les habitudes alimentaires des lycéens du Montargois et quelle agriculture choisir pour demain ?

Le premier axe de réflexion a été lancé en janvier 2022 lors de la venue au lycée de Bertrand SAJALOLI, maître de conférences en Géographie à l’Université d’Orléans, et de Béatrice SAULNIER et Priscilla FOUCHÉ, représentant Centre-Sciences, afin de rencontrer les élèves et de lancer des travaux, par un brainstorming géant sur les habitudes alimentaires.

Création et diffusion d’une enquête sur les habitudes alimentaires

À partir de ce travail collaboratif, les élèves ont élaboré un questionnaire, diffusé via l’outil Pronote à l’ensemble de la communauté scolaire.

Plus de la moitié des élèves et étudiants du Lycée en Forêt ont répondu, ce qui a constitué une base de données de près de 700 questionnaires. Les élèves se sont répartis le travail pour analyser les réponses et les présenter sous forme de graphiques commentés, puis ont réalisé des posters. Un graphiste proposé par Centre Sciences est ensuite intervenu pour produire les cinq panneaux exposés au MOBE (Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement) lors de la Fête de la Science 2023.

La deuxième question a fait l’objet de travaux de recherche en SVT et en Géographie sur les différentes pratiques agricoles, en France et ailleurs dans le monde, présentant les avantages et inconvénients des agricultures conventionnelles, raisonnées et biologiques. Les élèves se sont ensuite appropriés des rôles d’experts pour défendre leur point de vue dans un débat très animé entre producteurs et consommateurs !

Durant cette année scolaire de Seconde, ils ont ainsi pu acquérir des connaissances, mais aussi approcher les méthodes des sciences sociales (rédaction et dépouillement de questionnaires, analyse de données, argumentation), et manipuler les outils informatiques de traitement des données et de production de graphiques. Les compétences orales n’ont pas été oubliées, puisqu’exposer son point de vue devant ses camarades a permis à certains de vaincre leur timidité.

Poursuite du projet avec un temps dédié

La deuxième année du projet, une dizaine d’élèves de Première a décidé de poursuivre le projet, en dehors de leur emploi du temps. Il s’agissait alors de cibler davantage les recherches sur la thématique de l’équité alimentaire dans le Montargois, avec toutes les difficultés inhérentes à la mesure de la précarité au sein de la communauté scolaire. Les élèves ont d’abord visionné le documentaire La Part des Autres, réalisé par Jean Baptiste DELPIAS et Olivier PAYSAGE dans le cadre du Festival ALIMENTERRE dont le lycée en Forêt est partenaire. Ils en ont tiré un poster résumant les mécanismes de la précarité alimentaire et les solutions proposées par les auteurs du film, puis ont rédigé un autre questionnaire, diffusé aux classes de Première générale sur format papier, afin de faciliter l’analyse et de permettre un tri-croisé des réponses. La même démarche que l’année précédente a été entreprise, avec construction d’une base de données sur Excel, traitement et production de graphiques et de panneaux. Ces travaux ont abouti à la création de quatre nouveaux panneaux, également réalisés par Centre-Sciences, d’une présentation au MOBE devant les chercheurs, Bertrand SAJALOLI et Laura VERDELLI, la représentante de la Région Centre Val de Loire Lisa BONNET, et les partenaires de Centre-Sciences par l’intermédiaire de Béatrice SAULNIER le 7 juin 2023.

Un échange entre lycéens et étudiants du Tamil Nadu

Parallèlement, les lycéens ont aussi repris le questionnaire de Seconde sur les habitudes alimentaires et ont participé le 5 avril 2023 à un échange international en visioconférence avec des étudiants en Français de l’Université de Pondichéry (Tamil Nadu, Inde) : chacun a exposé ses habitudes et préférences alimentaires et ce fut un beau dialogue interculturel, avec des discussions parfois animées au sujet notamment des fromages !

L’ensemble des posters a été exposé sur un stand dédié au programme PATAMIL au MOBE lors de la Fête de la Science les 14 et 15 octobre 2023, et a suscité intérêt et étonnement du public face aux conclusions auxquelles les élèves sont parvenus sur les pratiques et l’équité alimentaires dans le Montargois. L’ensemble de la communauté scolaire du lycée en Forêt a aussi été convié à une présentation le 17 novembre 2023, lors d’une journée PATAMIL au lycée, lors de laquelle Bertrand SAJALOLI a salué la qualité du travail entrepris par les élèves et leurs enseignantes. Ces travaux ont contribué au programme de recherche dans le sens où, non seulement les lycéens ont été sensibilisés au bien-manger, mais encore ont diffusé auprès du grand public, de leurs camarades et de leurs familles en premier lieu, les objectifs de justice sociale et alimentaire portés par PATAMIL. Les questionnaires, les bases de données constituées par leurs soins, les réponses aux mêmes enquêtes réalisées par les étudiants de Pondichéry et par ceux de BTS du lycée Frantz Stock à Mignères (28) vont à présent servir de matière première afin de nourrir les travaux et les réflexions de tous les chercheurs engagés.

Une belle expérience…

Valorisés tout au long du projet, les élèves se sont indéniablement enrichis durant ces deux années : initiation à la recherche, manipulation d’outils informatiques, ouverture sur le monde dans une démarche de projet dont ils furent les acteurs principaux. Qui plus est, la cohésion de groupe s’en est trouvée renforcée, que ce soit entre les élèves aussi bien qu’avec leurs enseignantes ! Les travaux des élèves du lycée en Forêt ont été largement magnifiés par le professionnalisme des graphistes de Centre-Sciences, qui ont su les faire vivre et les rendre attractifs, et même impressionnants, aux yeux du grand public. Le soutien et l’implication de Centre-Sciences au projet PATAMIL ont été de ce point de vue déterminants et fortement appréciés de tous, chercheurs comme élèves. Qu’ils en soient tous vivement remerciés !

Signature

Stéphanie PLICHON, Céline SONNET et Anne-Lise TOMASSONE, professeures au Lycée en Forêt de Montargis (45)