"Forêts en transitions" : un colloque international et interdisciplinaire organisé dans le cadre du projet Plantaclim

Publié par Amélie Robert, le 26 décembre 2023   520

Plantaclim est un projet de recherche financé par la Région Centre-Val de Loire (2021-2024) qui vise, selon son intitulé, à « maximiser les services des (re)plantations forestières dans le contexte du changement climatique ». Il associe 15 partenaires (5 académiques et 10 socio-économiques), dont l'UMR CITERES qui le coordonne (Amélie Robert et Sylvie Servain). Se centrant sur les peupleraies et les plantations de pins maritimes, il ambitionne d’identifier les services rendus par ces plantations forestières, afin de proposer des pistes pour les maximiser dans le contexte du changement climatique. Pour plus de précisions sur ce projet, nous vous invitons à  consulter l'article de présentation publié sur EchoSciences (https://www.echosciences-centr...) et le site internet dédié (https://plantaclim.univ-tours.fr/).

Le projet arrive bientôt à son terme et l'équipe impliquée a souhaité organiser un colloque, afin de partager les résultats de ses recherches avec la communauté scientifique, tout en élargissant la réflexion au-delà des plantations. Ce colloque, qui se tiendra à l'université de Tours les 18 et 19 juin 2024, s'intitule "Forêts en transitions. Concepts, méthodes, mesures et prospective". Il se veut international et interdisciplinaire, afin de confronter les regards de chercheurs de différentes disciplines (en sciences de la vie et de la terre autant qu'en sciences humaines et sociales), travaillant sur différents terrains.

Le colloque traitera d'un sujet éminemment d'actualité : les forêts, ce dans toute leur diversité (plantées ou spontanées ; urbaines ou rurales ; tempérées, tropicales, boréales...). Elles apparaissent en effet en « crise » à l'heure du changement climatique (incendies, dépérissements...) ; la gestion qui en est faite suscite des craintes (on dénonce les coupes dites rases, l'« industralisation » des forêts, symbolisée par les plantations monospécifiques...).

Le sujet sera abordé sous l'angle des transitions, en considérant la polysémie du concept : transition des forêts elles-mêmes ; concept de transition forestière (déforestation puis progression des forêts) ; transitions écologiques, environnementales, énergétiques... L'objectif est de questionner les mutations en cours sous l'effet du changement climatique, en lien ou en réaction, dans le cadre de stratégies d'atténuation et/ou d'adaptation ; mais sans s'y restreindre. En effet, d'autres facteurs d'évolution sont à considérer : écologisation de la société, autres pressions survenues à l'heure de l'Anthropocène, surtout depuis la grande accélération (Great acceleration), relevant des changements que l'on qualifie de globaux (érosion de la biodiversité, multiplication des espèces envahissantes...).

L'objectif sera de mesurer les mutations en cours, pour imaginer aussi les forêts de demain, identifier les menaces mais aussi les opportunités, pour les acteurs autant que la biodiversité. L'analyse des mutations sur le temps long pourra être mobilisée, dans la mesure où elle visera à mieux comprendre les dynamiques forestières actuelles, à tirer les leçons du passé.

L'approche sera conceptuelle et méthodologique : on attend une réflexion sur le concept de transition, en lien avec d'autres concepts liés (services écosystémiques, développement durable), une confrontation de différentes méthodologies mobilisées, avec des attentes particulières en matière d'interdisciplinarité. L'axe 1 se centre ainsi sur les concepts et méthodes. Le 2e axe porte sur les mesures et analyses, celles des caractéristiques des forêts, des services écosystémiques qu'elles rendent et de leurs évolutions. Le 3e axe s'oriente, lui, vers la prospective, en questionnant - du point de vue environnemental autant que sociétal - les changements à venir et les actions qui sont mises en place en vue d'anticiper ces derniers, notamment le changement climatique ("îlots d'avenir" de l'ONF, plantations forestières étudiées dans le cadre du projet Plantaclim...).

L'appel à communications est en cours, jusqu'au 2 février 2024. Dès qu'il sera défini, le programme sera diffusé sur EchoSciences, dans la rubrique "Événements" (entre février et mars 2024).

Pour plus de précisions sur le colloque, nous vous invitons, pour l'heure, à consulter l'appel à communications joint à cet article ou à vous rendre sur le site internet dédié (https://forests.sciencesconf.o...).